Elles seront bientôt là… Notre plantation de gariguettes est finie depuis décembre ! Nous avons mis nos fraisiers sous une double couverture plastique afin d’emprisonner la chaleur naturelle du sol et les protéger des basses températures. Depuis ce début d’année, les nombreuses pluies nous rendent le moral morose mais surtout elles remplissent nos réserves d’eau et réalimentent les nappes phréatiques… Un mal pour un bien ! D’ici quelques semaines, nos fraises seront prêtes à être cueillies et dégustées.